Le défi des femmes. Un titre qui m’inspire car aujourd’hui la femme rencontre un défi inédit : celui de concilier la personne que l’on souhaiterait être, basée sur une performance sans faille : une wonderwoman sur le plan pro, une maman parfaite et une épouse aux petits oignons pour son conjoint;  et la réalité qui parfois est loin de ces projections idéalisées : fatigue, surmenage, déprime…
Entre les deux se trouve un subtil équilibre : celui d’être soi-même. De se sentir à sa place pour pouvoir rayonner autour de soi. Ce colloque tente d’apporter des réponses. Je vous recommande chaudement de vous y inscrire. Les rencontres seront riches et inspirantes mais la plus belle des rencontres sera certainement avec vous-même !

site coeur

Mon nom est Claire, j’ai 31 ans et suis maman de trois enfants de 3 ans, un an et demi et 6 mois. Je suis psychologue et suis formée en thérapie familiale systémique, je tenais un cabinet pour les enfants/familles, intervenait aussi en soins palliatifs depuis 7 ans… mais à la naissance de notre premier enfant, il m’est apparu comme une évidence que ma place était à la maison. Et je me suis découverte bien étonnée d’en être heureuse, moi la psy passionnée par son job qui rêvait d’une grande carrière (…)

site coeur

Être femme au foyer, un trésor inestimable pour ses enfants, son mari, et toute la société (…). Les principales difficultés de la femme au foyer sont pour moi : 

. la non-reconnaissance sociale : condescendance , indifférence, incompréhension sont parfois  difficile à vivre.
. le besoin d’ouverture au monde extérieur. Ce dernier peut être comblé dans les divers engagements ou activités bénévoles.
 . la fatigue, l’impression de ne jamais être en « vacances »…même en vacances. Savoir pour cela se garder des « moments » pour soi, se ressourcer pour mieux donner : pas toujours évident…

J’aime ce terme  femme au « foyer »(…) La femme au foyer n’est-elle pas cette flamme sans laquelle la vie familiale devient  plus froide et distante… Pour moi c’est aussi une joie immense de voir ses enfants grandir (…) de la disponibilité pour accueillir aussi son époux (…) Il me semble qu’une majorité de grands hommes ont une femme derrière eux (…)   

site coeur

Je lis avec intérêt votre dernier courrier et le projet de colloque. Je me demande si mon expérience ne vaudrait pas d’être partagée, car elle comporte des réalisations que nombre de femmes ne croient pas possibles. Mariée, huit enfants en 15 ans, cadre dans la fonction publique jusqu’en 2011.  Alternance de périodes au foyer et au travail extérieur, valorisation des périodes au foyer, négociation de l’échelonnement du temps de travail sur l’année, et … valorisation étonnante à partir de 45 ans. Je suis engagée aujourd’hui en politique, ce qui est là non plus pas une mince affaire pour les femmes. Et mon message global est un message de confiance et d’encouragement, en même temps que de résistance.

site coeur

… je me reconnais tout à fait dans ce combat. Après avoir été hyper active à la maison, et dans la vie sociale, associative, paroissiale, de quartier,… Je suis maintenant très investie dans ma vie professionnelle, mes enfants volant de leurs propres ailes. Mon prochain défi : être une grand-mère présente, soutenir mes filles et belles-filles, mon mari alors que le temps manque. Je souhaite être tenue au courant de votre colloque

site coeur

On m’a fait suivre votre mail et je suis extrêmement intéressée par ce sur quoi vous travaillez. Je suis plus que jamais dans la cible ayant un travail très prenant, 2 enfants petits et un mari lassé de me voir toujours fatiguée… et moi culpabilisant de ne jamais me sentir au bon endroit. Et pourtant je suis très aidée par mon mari, mes parents, mes beaux-parents mais force est de constater que la société française n’est pas adaptée aux mères qui travaillent.

Bref tout cela pour vous dire que c’est un sujet sur lequel je souhaiterais que les choses bougent et si je peux y contribuer de quelque manière que ce soit ce serait avec plaisir.          

site coeur

Je suis d’accord avec vous, superbe initiative ! Cela fait 19 ans que je suis mère au foyer et on m’a bien dénigrée, souvent en disant « je vois le genre » ! Tout choix est respectable car il est pris « par amour ». Attention cela ne veut pas dire que celles qui travaillent aiment moins, pas du tout il y a les réalités de la vie (frais pour étudiants entre autres) et on a chacune besoin de notre équilibre et épanouissement pour être disponible aux nôtres. Mieux vaut travailler et être bien en famille, que subir sa situation de mère au foyer. On fait ce qui nous semble le mieux pour la famille. Une association est une super idée car nous sommes nombreuses ! Et il serait temps que l’on nous prenne en compte « officiellement ».
Bonne continuation et je vous soutiens ! !       

site coeur

Je suis tombée un peu par hasard sur cette annonce et m’en réjouis. Déjà, de bien vivre « dans sa tête » le fait d’être mère au foyer, nous permet d’en parler avec enthousiasme et d’éviter le « je ne travaille pas » presque un peu gênée auquel on ajoute « je suis mère au foyer » comme pour rassurer son interlocuteur que l’on a bien une occupation ! Je réponds depuis plusieurs années dans les sondages que je suis chef d’entreprise (multi-services à la personne) et me désigne « ingénieur familial » en société, ça interroge (métier méconnu !), amuse et c’est souvent l’occasion d’un nouveau regard sur ce « choix » de se consacrer à sa famille (et aussi aux autres car on est souvent investie dans les écoles, paroisses, associations !). Je vais faire connaître les blogs et associations de vos messages !

site coeur

Une amie,  vient de m’inviter à rejoindre votre groupe, et je l’en remercie ! Quelle bonne idée, d’autant plus que si j’aspire à me retrouver dans mon foyer pour « bichonner » les miens, l’éducation nationale ne fait rien pour m’y aider en m’envoyant enseigner à 1h30 de notre domicile ! Aussi Mesdames, si vous saviez comme je vous envie ! Mais il faut bien faire bouillir la marmite ! 
Tout comme vous, ma passion c’est la famille et l’éducation, mais aussi la musique et… Tellement d’autres choses ! Je suis un peu « boulimique » il faut avouer… Mes origines Parisiennes, mixées d’une ascendance Bretonne et Berrichonnes sans doute ! 

site coeur

Chères amies et cousines.
Je ne peux que vous recommander fortement ce colloque, persuadée qu’il sera super… et puissant  dans ses  interventions.
Pas question d’être dans la facilité et d’interpréter rapidement  ce colloque comme un thème voulant dire : Une femme est mieux chez elle au foyer…
Il propose beaucoup plus que cela, et même au couple : l’homme y est invité et  y a toute sa place !
N’hésitez pas à en parler à vos enfants et amis !
Affectueusement,
​ML

site coeur
Je suis au foyer depuis 7 ans (n​ou​s avons 4  enfants) et c’est un choix profond et réfléchi dans lequel je tâche de trouver mon épanouissement au quotidien. Toute la famille en est heureuse et paisible, c’est source d’une grande douceur pour les enfants. Mais je dois régulièrement le rechoisir car ce choix est complètement à contre courant et la pression est forte pour travailler de manière salariée. Donc comme je le disais, au lieu d’attendre de trouver mon épanouissement au foyer pour y être heureuse, j’essaye de choisir de trouver ma joie et mon épanouissement dans ce rôle de mère au foyer, qui est un vrai travail, et quel Beau travail! 
Je vous embrasse, merci pour ce que vous faites car je vois autour de moi beaucoup de femmes torturées, par ces questions, et ne trouvant ni leur place à la maison, ni au travail.
site coeur
A propos du colloque, sur le site Majusteplace :
Ce sera le 14 octobre à Paris, on s’y partagera des expériences de mères, d’épouse, de femme, on s’y questionnera sur son rôle, sur ses choix, sur ceux des autres. On y apportera des questions, on y trouvera des pistes de réponse.
On s’y retrouve ? 
V de M. 30/05/2017
site coeur

Très chers tous nos enfants,
Permettez-moi, à chacun de vous, et sincèrement, de vous inviter fortement à ce colloque car je pense que son opportunité aujourd’hui a toutes ses raisons d’être.
Il donne l’occasion rare et une signification pour chacun de prendre le temps de s’arrêter « une journée » pour penser à soi, à ses priorités, à votre vouloir et entendre de bons intervenants ayant cherché et travaill​é notre société d’aujourd’hui, en ne pensant qu’à vous, les principaux acteurs, confrontés sans cesse aux performances familiales et professionnelles, souvent stressantes, et dans une course effrénée, d’être ‘bons en tout’, avec affichage de résultats.
Ce colloque est grandement ouvert aux hommes, avec même des interventions spéciales dans leurs domaines…
Je ne peux que vous encourager vivement de vous inscrire, persuadée que vous n’en ressortirez pas déçus ! (faites confiance à vos aînés parfois…)

site coeur

Devenue maman juste après l’obtention de mon diplôme de fin d’étude, j’ai fait le choix de ne pas travailler pour m’occuper de ma famille, mais j’ai vite été rattrapée par l’envie de dessiner, et le désir de créer, de bouger ! Aussi aujourd’hui je travaille en free-lance à domicile, afin d’être disponible au maximum pour mes enfants, tout en gardant une activité épanouissante et connectée au monde. A moi de trouver chaque jour l’équilibre pour ne pas être débordée, et ce n’est pas toujours simple, mais je suis heureuse de mon choix ! ACL.

site coeur
site coeur
site coeur